« Mon dessert préféré ? Le Paris-Brest, et de loin ! »

Julien Borowczyk, député de la 6° circonscription de la Loire, se prête à son tour à l'interview Pile ou Face. Second degré exigé ! 

« Mon dessert préféré ? Le Paris-Brest, et de loin ! »

Couche-tôt ou couche-tard ?
Très clairement couche-tard, depuis toujours. Ma capacité de travail est optimale le soir, voire même très tard. C’est peut-être aussi l’héritage du travail de médecin avec les gardes. Une qualité pour siéger à l’Assemblée nationale ? Ce n’est pas faux, même si les choses ont évolué : les séances ne sont plus nocturnes sauf si on se trouve à la fin d’un texte parlementaire. Jusqu’à il y a peu de temps, elles se terminaient à 1 heure du matin, désormais c’est minuit au plus tard.

Thé ou café ?
Café, expresso court et sans sucre ! Je ne sais pas s’il y a un lien avec la réponse précédente (rire). C’est un plaisir et je suis un gros consommateur puisque j’en bois jusqu’à cinq ou six par jour.

Sucré ou salé ?
Je suis globalement assez gourmand – et je crois que cela a un certain retentissement sur ma morphologie – mais je suis quand même très clairement salé.

Frites ou salade ?
Beaucoup de frites sur une feuille de salade (rires).

« Je félicite les vignerons de la Loire (...), ils ont su faire progresser leur production »

Vin blanc ou rouge ?
Tout dépend du plat, mais plus rouge que blanc malgré tout. Si j’aime globalement tous les vins, je suis un très grand amateur de Bourgogne. Sans chauvinisme aucun, je félicite aussi les vignerons de la Loire, en particulier ceux du Forez et du Roannais. Ils ont su faire progresser leur production et proposent de jolies choses que j’achète régulièrement.

Fromage ou dessert ?
Puisqu’il faut faire un choix, je penche un peu plus vers le dessert. Mon préféré ? Le Paris-Brest, et de loin ! Il est rare d’en trouver de très bons. Je me rappelle que le self de l’hôpital d’Ambert en servait un excellent quand j’étais interne (rires).

Musée ou shopping ?
Musée, sans hésitation ! Le shopping n’est pas mon truc, je le fais par obligation ou pour accompagner Madame parfois. Alors que quand j’ai le temps et la possibilité, il est toujours agréable de se cultiver, de découvrir et d’apprendre. À Paris, le quai Branly a ma préférence pour sa capacité à nous présenter les civilisations, les différents types de sociétés, c’est une grande idée de Jacques Chirac. Plus localement, on a pas mal de sites pas forcément très connus mais qui méritent le détour. Je salue tout particulièrement le musée du chapeau à Chazelles-sur-Lyon, magnifique tant d’un plan architectural que par sa collection et la connaissance qu’il véhicule.

Jeu de société ou jeu vidéo ?
Jeu de société pour le lien social et surtout parce que j’ai toujours détesté les jeux vidéo, y compris plus jeune, car j’étais très mauvais et ça m’énervait. Même ado, je ne m’y suis jamais intéressé, ce n’est pas mon truc. Encore aujourd’hui, je suis un peu interrogatif par rapport à la violence que cela peut générer dans la société.

Mac ou PC ?
Mac, jusqu’au bout des ongles. Mes collaborateurs peuvent en témoigner, je le leur ai imposé (rires). J’ai acheté le premier il y a plus de 20 ans et j’apprécie la facilité d’utilisation, la qualité des logiciels, le design, l’innovation, la sécurité vis-à-vis des virus, l’ergonomie avec le plug and play…

Appel ou SMS ?
Je suis texto à 99 % car souvent en réunion et parfois en décalé. C’est vrai que, parfois, il faut se méfier de l’interprétation que peut faire la personne destinataire d’un SMS ou même d’un mail car, en l’écrivant, on ne donne pas d’intonation comme à l’oral. Les émoticônes permettent néanmoins de bien faire comprendre si on est dans la plaisanterie, dans quelque chose de léger. De toute façon, j’assume tout ce que je dis et ne parle jamais en off, donc cela ne me dérange pas qu’il y ait des traces écrites.

« Les réseaux sociaux : Aujourd’hui on est obligé de communiquer par ce biais-là »

Facebook ou Instagram ?
Facebook. J’ai un compte Instagram que j’utilise très peu. Pour ne rien vous cacher, j’ai créé mon premier compte Facebook à l’occasion des législatives 2017, je n’étais absolument pas sur les réseaux sociaux auparavant. Ce n’était pas la priorité à mes yeux, mais aujourd’hui on est obligé de communiquer par ce biais-là.

Mer ou montagne ?
La montagne, pour sa diversité et la capacité qu’elle a développée à faire rêver sur les quatre saisons. Il y aussi un côté sentimental car j’ai toujours vécu à Montbrison et alentours avec une maison à Chalmazel. En plus, j’ai horreur de l’eau salée (rires).

Tatouage ou piercing ?
Alors là… Ni l’un ni l’autre. À choisir, je dirais piercing car l’aspect irréversible du tatouage m’a toujours beaucoup questionné. Je ne pourrais pas supporter quelque chose qui resterait en permanence. Cette mode a d’ailleurs fait les affaires de certains de mes collègues médecins esthétiques qui se sont lancés dans le détatouage au laser, il y a énormément de demande (rires).

Slip ou caleçon ?
Je l’attendais celle-ci ! Slip, Le Slip français.

« Je me décris comme le trait d’union entre le territoire et le national »

Circonscription ou Paris ?
Ah… En toute franchise, difficile de les départager car les deux sont intimement liées. Ma circonscription couvre 123 communes, donc c’est beaucoup de temps de présence avec en plus des attaches sentimentales, personnelles et familiales. D’un autre côté, si vous n’êtes pas à Paris, vous ne représentez pas la circonscription ni la nation… J’aime bien pouvoir trancher, mais, là, je me décris comme le trait d’union entre le territoire et le national.

Assemblée nationale ou Sénat ?
L’Assemblée, pas seulement parce que je suis député. J’y ressens cette action vive et j’ai l’impression, sans vouloir froisser personne, que c’est là que bat le cœur de la République, que tout se passe.

En Marche ou course à pied ?
(Il rit) Je suis évidemment En Marche politiquement, mais également très clairement randonnée et marche à pied plutôt que course, de peur de faire un infarctus au vu de ma piètre condition physique actuelle. En Marche à tous les niveaux !

Astérix ou Obélix ?
Je dirais Obélix, pas que pour la morphologie. D’abord car c’est lui qui m’a permis de comprendre que les rayures verticales amincissaient (rires). Et puis pour son côté force tranquille.

Plaine du Forez ou monts du Forez ?
Plaine du Forez, j’y suis né, j’y vis et il y a des paysages formidables. Et puis c’est de la plaine que l’on voit le mieux les monts du Forez !

Action ou vérité ?
Non pas que je ne sois pas dans l’action, mais tout mon engagement politique est tourné vers la transparence et la vérité. Que je dise quelque chose ou que j’envoie un texto, je n’ai rien à cacher !

Propos recueillis par Franck Talluto